aller à la navigation

Enfin un printemps comme nous les québécois on aimes. mai 29 2016

Infos : , rétrolien

Wow! quel début de printemps, chaleur, humidité, une imitation d’été comme je les aimes. Le printemps en mai comme normal et non rendu en juillet comme les années passées.

Même la pluie me fait plaisir car la chaleur reste.

Les oiseux chantent à s’époumoner dans la cour et sur la rivière on voit des outardes qui se sont attardées peut-être par ce beau temps.

Un printemps qui ramène toutes ces belle tâches, nettoyer, peinturer, rendre éclatant les objets pour qu’ils brillent au soleil.

C’est le temps des jardins, des fleurs sur les balcons ou les parterres.

Enfin, on enlève et on remise manteaux, bottes, tuques et gants.

On garde quand même un manteau chaud a portée… c’est le Québec quand même:)

Le vert tendre des feuilles est un régal pour les yeux et les pissenlits pointent leur jolie tête dans le gazon.

Et nous avons une course au parti québécois, un autre chef devra prendre le relais pour nous amener au pays.

Celui ou celle qui sera choisie devra se battre pour notre identité, sans compromis, nous ne pouvons pas baisser les bras.

Les forces qui veulent nous écraser sont puissantes et elles convergent sans effort elles vers l’objectif de nous réduire à une province comme les autres.

Le nouveau jeune homme au Canada, comme son père avant lui est farouchement contre la reconnaissance de notre nation, il faut avoir un leader fort pour répondre avec des mots cinglants et intelligents a ceux qui veulent nous écraser dans leur multiculturalisme.

Ce printemps commence un autre cycle menant a l’objectif, l’indépendance d’un peuple est souhaitable à tous les points de vue, économique comme identitaire, pour protéger notre langue, notre culture unique au monde.

Pour qu’on reconnaissent notre génie comme québécois et non dilué comme  canadien.

Pour que nos athlètes puisse rayonner sons leur propre identités.

Pour qu’ont puissent dire non a ce projet démentiel de pipeline qui ne nous servira pas.

Ou sinon, recevoir de justes redevances comme tout pays normal.

Et tellement d’autres avantages.

Il faut cependant se préparer à la guerre , car ne nous faisons pas d’illusion, cette fois-ci, ce sera encore plus dur.

Quelques années pour se rendre au pays me semble raisonnable, les gens ne sont pas prêts a virer de leur individualisme à ce qu’il faut pour bâtir un pays collectif.

Il faut  parler surtout parler de l’histoire, la vraie , celle dont Monsieur Parizeau disait qu’elle formait des souverainistes.

Avec l’impulsion donnée par notre ancien et si récent chef Pierre-Karl ce printemps sera comme l’eau qui coule et ne s’arrête pas jusqu’à la mer.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 113 articles | blog Gratuit | Abus?