aller à la navigation

Un peu de fiel dans mon miel. février 4 2014

Infos : , rétrolien

Ce matin, en me levant très tôt;une fois n’est pas coutume pour moi :), je me faisait la réflexion que si les gens avaient autant de martelage sur l’environnement que sur l’économie, leur priorité changeraient peut-être.

Je suis une personne assez équilibrée, donc je ne suis pas contre le développement mais contre le sur-développement.

Pas contre la richesse mais contre la richesse indécente.

Les gens et moi aussi avant que je m’informe vraiment je pensaient que le développement était la priorité des priorités maintenant je suis plus nuancée.

Oui un certain développement mais dans le respect de l’humain et de l’environnement.

Depuis l’ère de l’information continue , on a une émission comme RDI Economie et un canal Argent et tout à coup l’économie est pratiquement le seul sujet dont on dit qu’il est

” sérieux”.

Soyons-le! Le bonheur, la santé, la sécurité personnelle venant de notre propre être est la PRIORITÉ.

Nous sommes sur la terre pour évoluer, nous entraider, aimer.

Dans notre système, il faut faire peur, inquiéter car cela est bon pour l’économie.

Sauf que la dépression, les maladies mentales, le manque de soins, les négligences de toutes sortes coûtent tellement plus chers mais encore là c’est bon pour une partie de l’économie.

La paix sur terre, quelle horreur! disent les fournisseurs militaires.

L’éradication des maladie comme le cancer, impensable, pensent les décideurs des compagnies qui nous empoisonnent avec leurs médicaments souvent inutiles qui ne guérissent pas mais nous transforment en malades chroniques.

Je vote pour des émissions faisant la promotion de l’économie sous l’angle de l’écologie et de la santé sous celui de la prévention et des médecines alternatives.

Avec des invités crédibles , articulés et traités avec respect par ceux qui les invitent.

Je rêve encore.

Pour finir un petit poëme sur le bonheur:

On perd souvent le bonheur

Mais on le rattrape au tournant

Parfois on explose de joie

Puis on déboule le versant.

Le bonheur va et vient

Rapide comme le vent

Et si on veut le retenir

Se sauve en courant

Le bonheur arrive sur deux roues

sur  quatre roues, en train, en avion

C’est un parent qui revient

De la visite attendue

Le bonheur c’est la liberté

Au prix de quelques insécurités

Jamais pourtant ne reviendrai en arrière

Sous peine d’avoir un boss au derrière.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 113 articles | blog Gratuit | Abus?